Kaleidoscopie d’une vie #16

Ses pieds lui faisaient l’effet de peser une tonne, et son cœur avait dû s’arrêter de battre en chemin, car elle ne le ressentait plus dans sa poitrine. Saradjie était debout devant chez elle, et elle essayait de mettre son pied droit devant son gauche pour y entrer. Mais cet exercice si naturel lui semblait impossible à exécuter en ce moment précis. C’était comme s’elle devait apprendre à marcher encore une fois, parce que personne ne lui avait appris comment faire pour aller affronter sa plus grande peur. Son père s’était toujours montré rétrograde, sévère et tout ça saupoudré de son caractère dictatoriale.

Publicités
Article mis en avant

Kaléidoscopie d’une vie #14

Merci de prendre votre temps de lire! Si c'est la première fois que vous faites connaissance avec mon texte, cliquez sur ce lien: Kaléidoscopie d’une vie  #1 ensuite à la fin de chaque épisode vous trouverez les liens qui vous redirigera vers les épisodes suivants. Bonne lecture.  Précédemment dans l’épisode 13 de  « Kaléidoscopie d’une vie »…             Le... Lire la Suite →

Article mis en avant

Kaléidoscopie d’une vie #11

Le jeune homme l’air penaud quitta lui aussi l’enceinte du complexe quelques minutes après le départ de la jeune fille. Il hésita un moment à traverser la rue, ne voulant pas la croiser, et surtout ne sachant pas quoi lui dire s’il venait à la revoir encore une fois après cet affront. Il persistait avec l’idée que réellement il n’avait rien fait de mal. Et qu’au contraire, c’était elle qui l’avait humilié, c’était elle qui s’est servie de ses sentiments pour le détruire, pour le rabaisser.

Article mis en avant

Fanm Kafou 2

Salut chers lecteurs et chères lectrices! J’espère que votre semaine se déroule bien jusqu’à présent. La mienne n'est pas trop mal, mais on fait avec ce qu’on a et on essaie de s’améliorer chaque jour qui passe. Maintenant, laisser-moi vous raconter le moment que je redoute le plus dans ma journée…

Petite effrontée

Ils étaient souvent cloués sur leurs chaises, ou ils avaient les fesses qui trainaient par terre avec leurs petits pieds repliés sous eux-mêmes. La petite Zaza et son petit frère Nono eux aussi s’adonnaient à cette activité chaque après-midi devant la télévision. Leurs esprits se perdaient dans leur monde d’enfant.

Piégé

Nathan, un jeune garçon, alla louer une bicyclette pour faire une belle virée dans sa zone. Il rencontra son ami Raphaël, ensemble ils filaient comme un météor sur les routes. Mais peu à peu les choses perdaient leur sens pour Nathan à cause d'un fort sentiment de déjà-vu. La petite ballade tourna très vite au cauchemar.

5 raisons pour faire son grand nettoyage annuel !

Faire un grand nettoyage chez soi en fin d'année est une tradition très répandue en Haïti et partout à travers le monde. Néanmoins, pour certains cela reste très désuet d'attendre jusqu'à la toute fin pour dépoussiérer le dessous de son lit par exemple. Pour d'autres, c'est souvent uniquement en ce moment précis qu'ils ont la possibilité de le faire.

Kaléidoscopie d’une vie # 15

Précédemment dans l’épisode 14 de Kaléidoscopie d’une vie Les deux femmes qui partagent le cœur de Justin ont pu finalement se rencontrer, et ceci dans son salon en plus. Carlie s’est sentie en position de faiblesse comparativement à Saradjie, qui elle, entretient des liens plus étroits avec Justin malgré les effets dévastateurs qu’a eus la découverte de la lettre de Jenna. Cette rencontre s’est avérée une bonne chose, car elle a permis à Saradjie de faire la paix avec Justin, de vider son sac, d’exposer ses émotions et ses sentiments. Elle raconta à Justin comment elle a su tout transcender pour lui et grâce à lui. Elle lui a avoué comment leur amitié et leur affection mutuelle l’a permis d’entretenir cette relation amoureuse. Par respect pour Carlie, même si Saradjie se sentait déboussolée après l’annonce de la mort de son père, elle a refusé la proposition de Justin de rester dormir chez lui. Carlie de son côté, épuisée par les émotions de la journée, s’est enfuie en courant. Parce que Justin avait manqué de tact et avait agi de manière impulsive en l’embrassant sans ambages devant Saradjie. La charge émotionnelle était trop lourde pour elle, son affrontement avec Mirabelle et la connaissance avec l’ex de son hypothétique petit ami. Rentrée chez elle, Carlie trouva la maison remplie de l’absence de sa mère qui était partie pour un voyage de trois jours à Jacmel. Sa mère allait assister à un remariage d’un oncle. C’est alors qu’un mal de ventre terrible l’avait saisie. Elle avait été imprudente au cours de la journée, parce qu’entre la découverte de la supercherie de Johnny, le face-à-face avec Mirabelle puis avec Saradjie, elle n’avait pu rien manger de consistant et ses tripes lui faisaient la guerre. Justin, qui s’inquiétait de dormir fâché avec Carlie, s’était rendu à Carrefour pour la voir afin d’arranger sa bévue de cet après-midi-là. Il l’avait trouvé se tordant de douleur, elle se plaignait que ses tripes littéralement s’entortillaient à l’envers dans son ventre. Justin ne pouvait supporter la voir souffrir, lui proposa de partir avec lui. Au début, Carlie était réticente à l’idée de partir avec lui tard le soir, mais elle avait fini par accepter et ils étaient partis ensemble. Ainsi, la jeune femme avait pu découvrir un autre personnage dans le cercle de Justin. Un petit bout de femme qu’il surnomme Nannie, mais dont le nom est Barbara. Elle habite un petit havre de paix fleuri, à Côte-Plage, et elle a été une hôte délicieuse en se proposant de préparer une soupe pour Carlie et d’insister pour qu’elle se repose chez elle. Mais ce moment de douceur partagé entre elle et Justin a été troublé par les appels farouches de Charles-Henry, son grand-frère. Celui-ci écumant de rage l’avait interdit de revenir à la maison en l’absence de leur mère, et l’avait menacé de ne plus pouvoir répondre de ses actions s’il la voyait, parce qu’elle était avec un Viard.

Kaléidoscopie d’une vie #13

Précédemment dans les épisodes 1-12 de Kaléidoscopie d’une vie… Carlie et Justin sont deux jeunes qui se sont rencontrés dans un bus qui quittait Carrefour pour le centre-ville de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. Au début, Carlie hésitait à garder contact avec Justin qui l’avait abordée pour avoir son numéro. Peut-être à cause de l’omniprésence dans... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :